Trois ingrédients magiques pour réussir le lancement de son premier business d’ après Roly KHENTACHE, formateur en finance personnelle

Coaching 25 octobre 2018

author:

Trois ingrédients magiques pour réussir le lancement de son premier business d’ après Roly KHENTACHE, formateur en finance personnelle

Vous avez sûrement eu un jour à mettre un business ou une entreprise sur pied malheureusement ça a fait faillite. Ceci est dû par des erreurs que vous commettiez consciemment ou inconsciemment. Désormais, la croyance en soi, la proactivité et les méthodes financières sont les ingrédients qui vous aideront à éviter de faire les mêmes erreurs.Grâce à eux, vous n’allez plus tomber dans ce même piège lors du lancement de votre business

 

  1- La croyance profondément en soi

Se laisser influencer par le système éducatif dans lequel vous avez été moulé et qui vous fait toujours croire que la seule issue une fois vos études terminées était le salariat. Mais aussi par un discours néfaste et polluant qui était souvent lancé autour de moi et qui se résumait en ces mots: «Tu veux te lancer dans l’entrepreneuriat comme qui dans ta famille?Qui autour de toi l’a déjà fait? Il faut apprendre à accrocher ton sac là où tu peux décrocher hein…»

 

CONSEIL: Pour éviter de tomber dans des erreurs et pour pouvoir y arriver, vous devez vous dire que vous êtes le seul maître de votre vie, c’est à vous seul de définir quel chemin vous devez donner à votre vie et être responsable de ce choix (Ne pas confondre avec l’arrivisme, la prétention, l’orgueil, le mépris envers les autres…).Si vous êtes convaincu que vous naissez tous avec un potentiel, cela doit vous donnez d’avoir une estime de soi au top capable de mettre votre potentiel au service de vos aspirations. Cette estime de soi alimentera et fera grossir votre confiance qui vous poussera à adopter des attitudes capables de vous faire proviquer les évènements et d’ écrire votre propre histoire.

 

  2-Être assez proactif

Après quelques mois du lancement de votre business ou entreprise, la déception vous envahi et vous laissez cette déception plombe votre avenir et bouffe votre énergie. Cette déception vient de l’attitude qu’ont eu beaucoup de vos proches, d’amis à votre égard. Au lieu d’agir de façon proactive en martelant à votre esprit que vous étiez le seul maître de votre destinée, vous avez ruminé et vous avez passé le temps à vous poser des questions, des questions du genre «Pourquoi un tel vous a fait ça? Et dire que vous croyiez que vous étiez des amis, des proches.» Ne pas en vouloir à ceux-là qui prétendument vous avaient trahi.

 

CONSEIL: L’entrepreneuriat n’est pas un long fleuve tranquille, c’est un parcours jonché d’épines et très souvent les épines qui apparaissent sur votre chemin viennent des endroits les plus insoupçonnés: des proches, des amis. Votre réussite ou votre échec dans votre projet entrepreneurial dépendra de ta capacité à transcender la douleur qui vous imposent ces épines. Ce n’est pas parce que vos amis s’ éloignent de vous du fait de la baisse drastique de vos capacités financières parce que vous avez redéfini vos priorités que vous avez passer toute votre vie à pleurer du fait de cette «trahison», ce n’est pas parce qu’un interlocuteur vous a parlé avec dédain que vous allez passer votre vie à pleurer, ce n’est pas parce que vous ne réussissez pas à vendre un seul exemplaire de votre produit ou service pendant un an que vous allez vous décourager. Être proactif vous aide à garder le cap, à vite transcender les situations défavorables, à activer votre imagination créative, à être consistant et constant dans votre effort et votre engagement. Osez le devenir comme le conseil Yannick Noah et vous verrez les changements qui adviendront dans votre vite.

 

 3- Appliquez les bonnes méthodes sur le plan financier

Lorsque vous vous lancé dans la réalisation d’un projet du type: une vision claire et une mission noble, un rêve grand mais vous péchez dans le management de l’aspect financier de votre business.Au lieu de débuter petit avec ce que vous avez sans main, vous vous atteliez chaque jour à développer des stratégies pour commencer grand. Ces stratégies vous ont fait passer d’incubateurs en incubateurs. Vous fondant sur elles vous avez rédigé différents tomes de business plan et vous êtes inscrit à une pléiade de concours d’entrepreneuriat pour rechercher des financements. Vous avez dépensé argent et d’ énergie dans des choses qui se font en effet après que l’on ait construit une certaine base, cette base étant le fait d’ éprouver et de faire approuver votre produit ou service à une petite échelle en se servant parfois juste des infimes moyens que l’on a à sa disposition.

 

CONSEIL: Le charme de l’entrepreneuriat et la garantie que l’on réussisse en suivant cette voie réside dans le fait d’agir à contre -courant, même sur le plan financier les incubateurs d’entreprises, les coaches en entrepreneuriat, les banques ont l’habitude de vous faire croire qu’avant de vous lancer, vous devez rédiger un bon business plan. C’est bien mais décidez vous à faire et le business plan suivra après. C’est comme ça que Dangote, Paul Tokam et j’en passe ont commencé. Vous pouvez aussi commencer comme eux, un seul conseil: Pensez grand, commencez petit, faites le rapidement dans le cas contraire vous tomberez dans les travers, la paralysie de la l’analyse qui plombe une pléiade de projets entrepreneuriaux, gaspillant votre temps à rendre parfait votre business plan hypothéquant ainsi votre avenir.

 

Bon à retenir: Ne l’oubliez jamais, l’endroit le plus riche au monde est le cimetière, car là-bas se trouve un nombre impressionnant de projets. Parfois très riches avec lesquels les gens sont décédés. Ils ne les ont pas réalisés parce qu’ils n’avaient pas assez confiance en eux, ils n’ étaient pas assez proactifs, mais surtout parce qu’ils n’avaient pas le financement nécessaire pour se lancer. Vous ne souhaitez probablement pas être enterré demain avec vos riches projets. Nous supposons donc c’est une chose, mais pour y arriver , deux conditions: Affinez votre éducation financière et si vous avez un projet, JUST DO IT.

 

    Propos recueillis par Gladys TAPKO.

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *