Vivre sa séropositivité

featured Santé 9 novembre 2018

author:

Vivre sa séropositivité

Vivre sa séropositivité : Djoumene régime médecin à l’UPEC (unité de prise en charge des personnes séropositives) de l’hôpital de Logbaba.

 

Petit rappel

Les personnes infectées par le virus du SIDA sont appelées séropositives. Celles-ci vivent avec le germe de la maladie. Un sidéen par contre est UNE PERSONNE  infectée qui manifeste déjà la maladie à un stade avancé.

vivre avec le virus du sida en 3 étapes

S’ALIMENTER CONVENABLEMENT EST RAISONNABLE

Elles doivent manger trois fois par jour comme tout le monde mais consommer beaucoup plus de fruits et légumes. Elles ne sont pas des diabétiques pour suivre un régime précis. Elles peuvent tout manger.

UNE HYGIENE IMPECABLE RECOMMANDEE

Comme tout le monde une personne séropositive doit se laver, se brosser les dents, etc… Elle ne doit pas utiliser la même brosse à dents que leur conjoint sous prétexte qu’ils soient en couple. Apres s’être nettoyer les ongles avec une lame, la casser et la jeter, d’ailleurs c’est ce que tout le monde devrait faire. Un séropositif peut lors d’un travail se couper avec un couteau, une machette, etc…, celui-ci doit immédiatement rincer l’outil et le javelliser avec l’eau de javel pour tuer le germe Présent sur l’outil. Il peut manger dans le même plat que les autres, utiliser les mêmes cuillères, verres qu’utilise son entourage sans jamais leur transmettre la maladie. On peut tout aussi bien consommer un repas fait par une personne séropositive car le germe de la maladie ne résiste pas à la chaleur.

UNE VIE SENTIMENTALE BOULEVERSEE

Au départ, c’est-à-dire a l’annonce de son statut en tant que séropositif, beaucoup sont ébranlés, la majorité même, mais on l’emmène à accepter son statut et à suivre le traitement car ce n’est pas la fin du monde d’être séropositif (ve). Plusieurs personnes vivent avec le virus du SIDA sans que leur entourage les soupçonne. Aussi, quand on découvre que monsieur X ou madame Y est porteur (se) du germe, on invite son (sa) partenaire à se faire dépister et ce (cette) dernier (e) peut ne pas avoir le germe de la maladie. Apres cela il revient à la personne et à elle seule de faire part de son statut à son (sa) partenaire ; aucun médecin ou autre personne étant au courant de cela NE peut le faire. Sur le plan sexuel, une personne séropositive ne doit pas avoir des rapports sexuels non protégés ; cela n’est pas conseillé car son système immunitaire est faible. Si une personne ou un couple séropositif décide d’avoir un ou plusieurs enfants, ils doivent attendre après 06 mois de traitements et faire un examen appelé la charge virale. Cet examen consiste à savoir s’ils suivent bien pour pas leur traitement. Dans le cas où le traitement a bien été suivi, on leur demande d’avoir les rapports sexuels non protégés seulement pendant la période féconde et sans brutalité pour éviter les lésions (blessures de l’intérieur du vagin) qui peuvent transmettre le virus a l’autre partenaire.

Propos recueillis par Angel DEUGOUE

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *